JB Vatelot
Site de l'académie de Nancy-Metz

Accueil > Parutions de l’ancien site > Tournages intensifs

Tournages intensifs

Actualité publiée le lundi 3 février 2003

Le jeudi 6 février est un jeudi rouge. Pas un jeudi noir, non, un jeudi rouge. Rouge comme l’agitation qui va naître durant cette matinée banalisée, où les élèves de la classe de 6° i.com vont tenter de faire mieux que Spielberg lui-même : boucler quatre tournages en trois heures, de 8H à 11H. Au programme, les tournages ont pour objet les matières suivantes : anglais, français et mathématiques.

GIF - 6.4 ko
ça tourne !

Défi impossible au premier abord mais le challenge est important pour la classe entière qui doit appliquer tout ce qu’elle a appris depuis le début de l’année dans le domaine de la communication surtout. Enjeu vital ensuite pour les quatre groupes responsables du découpage, des prises de vue et de la mise en scène nécessaire pour « mettre en boîte » leur reportage sur les matières enseignées en classe de sixième (plus de détails dans la rubrique « Projet de classe ») et qui doivent réussir à diriger leurs camarades. C’est sérieux et c’est du travail !

La difficulté d’une réalisation vidéo en salle de classe repose principalement sur la concentration et l’obéissance obligatoires aux injonctions du metteur en scène (les élèves du groupe, ici). Comme il s’agira d’une mise en scène, la spontanéité doit s’effacer au profit de la répétition. Plusieurs prises sont possibles. Il faut obtenir le plan qui convient pour le montage final. Elèves et professeurs auront un rôle à jouer et cela n’a rien d’évident. Le métier d’acteur ne s’improvise pas et comporte bien souvent des aspects méconnus (l’attente, la concentration à obtenir rapidement, la même prise plusieurs fois de suite…).
Un travail approfondi des groupes, avant jeudi, est nécessaire pour que les tournages se déroulent le mieux possible et ne « débordent » pas sur l’heure qui suit. Tous les plans imaginés doivent devenir réels et s’insérer dans un découpage plus vaste, en respectant la cohérence. On ne filme pas n’importe quoi !

Souhaitons que cette matinée soit source d’apprentissages et que Spielberg, en lisant ces quelques lignes, ne jalouse pas trop la classe. Bon courage à tous !

| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
JB Vatelot (académie de Nancy-Metz )
Directeur de publication : David Ridel