JB Vatelot
Site de l'académie de Nancy-Metz

Accueil > Les classes primaires > Archives > A la découverte des musiques du monde

A la découverte des musiques du monde

mercredi 29 novembre 2006

Tous les élèves de l’école ont pu rêver avec le personnage d’Etienne Sibille : Adrien. Ils nous ont emmené avec eux dans des fêtes musicales africaines et australiennes. Chacun a pu voir et écouter ces instruments peu ordinaires.

L’ambiance est vite installée grâce aux vidéos projetées sur écran : lions, éléphants, girafes. Adrien arrive dans un village africain. Le grand sorcier organise alors une fête.
Etienne joue devant nous du DRUM. 

JPEG - 3.6 ko
drum

Saviez-vous que ce tambour en peau de gazelle a aussi un autre nom ? L’isigubhuse. Il permet aux africains de communiquer.
L’INJOJO est aussi en peau de gazelle mais lui il chasse les mauvais esprits et soigne les malades.

JPEG - 3 ko
djembé

Nous avons tous reconnu le DJEMBE. Etienne propose à un enfant une expérience : mettre le bras dans l’instrument pendant qu’il joue et nous faire part de ses sensations. Vous devriez essayer à l’occasion !
Avec une citrouille séchée, les africains fabriquent le RATTLE-PALA. Quelques cailloux à l’intérieur, le tour est joué ! Attention un peu de cailloux ou beaucoup de cailloux, cela change tout !
Pour le SHEKERE, c’est une courge qui est séchée et un filet de perles accrochées dessus. Essayez de le secouer puis ensuite de le frotter, les deux sons combinés et vous pouvez danser.

JPEG - 3.2 ko
shékéré

Plus étrange ! Demander au potier de faire un pot ouvert sur le dessus avec un trou en plein milieu, Etienne frappe alors avec la paume de la main. A la fin du morceau, les africains jettent l’UDU sur le sol pour que l’instrument fasse partie de la cérémonie.
Adrien rencontre Adjiba qui lui joue du Balafon : 9 lames de tailles différentes fixées sur des calebasses.
Avec le BALAFON ou xylophone du Gana, Etienne peut jouer des mélodies.

JPEG - 4.3 ko
balafon

Nous ne pouvions pas quitter l’Afrique sans avoir écouter les fameux BATONS DE PLUIE. Mais nous les avons utilisés avec discrétion, car en Lorraine pas la peine d’inviter la pluie !

Adrien fait un cauchemar. Il se réveille pour mieux replonger dans son rêve. Mais cette fois-ci, il est en Australie : autruches, kangourous. Les images d’Etienne nous entraînent vers un village aborigène. Avec le RHOMBE, le cri des ancêtres est bien présent. Etienne fait tourner cette planchette en bois au-dessus de sa tête à l’aide d’une ficelle.
Dans le DIDJERIDOU, il doit souffler en continu. Il respire par le nez et en même temps il souffle dans l’instrument. Il nous fait une démonstration puis nous montre des villageois en train de jouer.

Pour finir, il crée avec certains d’entre nous un orchestre de percussions et nous apprend cette chanson très entraînante : « c’est fantastique de voyager .... »


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
JB Vatelot (académie de Nancy-Metz )
Directeur de publication : David Ridel