JB Vatelot
Site de l'académie de Nancy-Metz

Accueil > Parutions de l’ancien site > LYCEE GENERAL ET TECHNOLOGIQUE > Archives > Manifeste poétique

Manifeste poétique

Un poème, un jour

lundi 8 mars 2004

Le Printemps des Poètes est une manifestation culturelle annuelle qui met la poésie à l’honneur. La 6eme édition, du 8 au 14 mars, est une bonne occasion de s’interroger sur la place qu’occupe cet art à l’école et de la célébrer comme il se doit.

Inutile... désuet, démodé... pompeux... sans intérêt... Les mots sont forts, tranchants. Les élèves, têtes basses quand il s’agit d’en parler, perçoivent la poésie comme un monde à part, un univers hermétique. Très vite on en revient au souvenir d’école partagé peut-être par le plus grand nombre : "Avez-vous appris votre petit poème ?" Souffle court sur l’estrade... exécution : récitation...
Pourtant la poésie mérite mieux que cela ! Que lui avons-nous fait, quel supplice lui avons-nous infligé dans nos classes pour que nos élèves en aient loupé la magie, pour qu’ils n’en aient retenu que des mots convenus... fables... rimes... sonnet... ?

Il est donc temps de s’insurger, de pousser cette longue plainte déchirante mais nécessaire :

La poésie, c’est beau quand on se voit dedans... ou qu’on y voit le monde autrement...

La poésie, c’est gratuit : pas besoin que cela soit utile ou efficace ; il suffit de faire sonner et résonner les mots pour décrire une huître ou un œillet comme si on les voyait pour la première fois... pour voir enfin qu’une orange c’est bleu... pour embrasser l’aube d’été et chevaucher un « cheval rouge »... Revenir au sens premier du langage ou au contraire le démultiplier à l’infini...

La poésie, c’est de la contrainte stylistique et des libertés folles, des paysages imaginaires dessinés par les mots et des voyages qu’on ne fera jamais en réalité. Oui, la poésie est liberté... totale liberté puisqu’on ne se soumet qu’aux contraintes qu’on veut bien s’imposer... La poésie ne se cache dans les rimes, dans les vers, dans les strophes et les poèmes à formes fixes que si formes fixes, strophes, vers et rimes parviennent à enfermer le monde un instant et à lui faire écho pour toujours...

La poésie affleure dans la prose du quotidien, dans les mots usés et répétés qui soudain reprennent vie dans la magie d’une image rajeunie... La poésie court sur les murs de nos villes, attire notre regard quand elle allie sens, formes, couleurs... Elle chante sur les ondes, fait corps avec la musique, donne force et dynamisme aux révoltes d’adolescents qu’on éprouve à tout âge (et ça, l’ado le sent)... La poésie, c’est de la musique sans la lyre, le bruit des mots dans la bouche qui touche le cœur et l’âme.

La poésie met l’amour en mots, la mort, l’absence, la solitude, le plaisir... elle donne de la profondeur à tous ces mystères de la vie et nous donne ainsi l’impression d’un peu les apprivoiser...

La poésie est un jeu... jeu de mots, jeu de maux... Le poète est jongleur, ses mots sont des balles qui fusent comme au Cap Canaveral, les sons des massues, qui virent, voltent et virevoltent...

La poésie est un jeu, mais elle est aussi combat... La poésie est "une arme chargée de futur"... des mots en action... La poésie donne l’impression que l’idéal est possible, que l’utopie est à portée de main... Elle permet donc de rêver, d’espérer, condition nécessaire pour pouvoir tout changer... La poésie, c’est l’espace propice pour des concepts essentiels et vitaux à redéfinir chaque jour : liberté, imaginaire, émotion, beauté...

La poésie n’exige pas qu’on la comprenne ; elle admet les doutes et les errances, ouvre la porte à l’instinct...

Alors pourquoi mettre la poésie à l’honneur, en ces temps de conformisme et de pauvreté créative ? Pourquoi se poser encore la question quand la réponse paraît si évidente à nos yeux : pour lutter contre la morosité ambiante, montrer le pouvoir des mots, la magie du verbe ; pour qu’au-delà de l’exercice de collège ou de lycée, elle devienne un moyen d’expérimenter l’écriture, d’exprimer des sentiments, de porter un regard sur le monde. Tout simplement. A la portée de tous surtout...

Un nouveau poème chaque jour sur le site pendant la quinzaine du Printemps des Poètes ? C’est le défi impossible que les élèves de JBV, tous niveaux confondus, ont accepté de relever ; à vous de lire et d’être touchés !


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
JB Vatelot (académie de Nancy-Metz )
Directeur de publication : David Ridel