JB Vatelot
Site de l'académie de Nancy-Metz

Accueil > Gestion de la crise sanitaire > Journal de bord > Rentrée du 3 janvier 2022

Journal de bord Cris sanitaire

Rentrée du 3 janvier 2022

dimanche 2 janvier 2022 par Philippe Lemaire

Cette rentrée du 3 janvier sera encore perturbée par l’épidémie COVID... l’école s’adapte. Vous trouverez ici les dernières recommandations.

Ce dimanche 2 janvier 2022, à 12h, aucune recommandation n’est adressée aux écoles. La rentrée se fera donc avec les mêmes règles que celles appliquées en décembre 2021.

L’école élémentaire est au niveau 3, le collège au niveau 2.

Les annonces circulent sur les antennes, avec souvent des contradictions et un manque de précisions. Il nous faut attendre la parution du protocole destiné aux écoles.

Jusqu’à ce jour, l’école a pu accueillir tous les élèves et nous dénombrons peu de fermetures de classe. Si des personnels et des enseignants ont dû s’absenter, chaque classe a pu être prise en charge par un enseignant, exceptionnellement un autre adulte, habitué à l’animation d’un groupe et guidé par l’enseignant titulaire.

Nous pouvons remercier toute l’équipe qui a fait preuve d’adaptation, qui a donné de son temps pour que les élèves soient accueillis, apprennent, partagent leur repas avec le maximum de sécurité.

Ce fonctionnement n’aurait pas été possible sans la participation des parents qui se sont adaptés avec discipline, qui ont bousculé leur emploi du temps... avec, nous l’imaginons, des négociations avec leurs employeurs.

Pourrons-nous tenir dans cette cinquième vague ? Nous l’espérons mais les efforts doivent se poursuivre.

Plusieurs points d’attention :

Une confusion a pu apparaître durant la période précédente. Les symptômes du COVID demandaient aux parents de garder leur enfant et de le faire tester... ce qui a été facilement accepté. Mais, si le test se révélait négatif, beaucoup d’enfants, malades, retrouvaient le chemin de l’école avec régulièrement un traitement médical à leur donner. Un enfant fiévreux, ou avec un otite, une angine, une gastro entérite... doit se reposer et être dans les meilleures conditions pour se soigner, se remettre. L’école n’est pas le lieu idéal et ce n’est pas son rôle. Les virus se partagent, se propagent et ce sont d’autres enfants qui en souffrent. Nous comprenons les contraintes des familles dans ces situations mais un enfant ne peut être présent que s’il peut suivre le rythme d’une journée d’école et apprendre.

Le Ministère annonce qu’en cas d’absence d’un élève, il aura droit à la continuité pédagogique. Elle peut être mise en place quand toute la classe est fermée : l’enseignant propose alors des apprentissages en ligne car il n’est pas en classe. Si le professeur est avec ses élèves toute la journée, il ne peut pas adapter et mettre en ligne... car la mise en ligne de ce qui est fait dans la journée est impossible... La proposition est complètement différente. Seuls les devoirs, les leçons peuvent être communiqués et il est facile de les demander à un camarade, comme chacun le faisait avant cette épidémie. A son retour, l’enseignant prendra soin de revoir avec lui les apprentissages importants.

En vous remerciant à l’avance pour votre collaboration


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
JB Vatelot (académie de Nancy-Metz )
Directeur de publication : David Ridel