JB Vatelot
Site de l'académie de Nancy-Metz

Accueil > Gestion de la crise sanitaire > Continuité pédagogique à l’école J-B VATELOT > Cm2 > Les Cm2 au travail

Les Cm2 au travail

jeudi 2 avril 2020 par Philippe Lemaire

Confinés, les élèves de Cm2 nous racontent leur travail à la maison... et tous le disent, le travail est sérieux. Les parents sont très présents et donnent un bon coup de main !

Callista nous raconte :
« Je suis installés sur la table basse dans mon salon. Je suis assise sur un oreiller. Mon papa est assis à la cuisine, il va bientôt préparer à manger. La cuisine est ouverte sur le salon. Ma maman est sur l’ordinateur, elle est sur le site de Jean-Baptiste VATELOT. Autour de moi, il y a mes jouets que je n’ai pas rangés : un puzzle, trois poupées que ma tata m’a prêtées. Nous vivons donc dans un appartement où tout est ouvert, la cuisine, le salon et la salle à manger. »

Lola continue :
« Je suis installés dans ma chambre à mon bureau sur ma chaise en bois. Mon gros ours en peluche me regarde sans faire de bruit. Il apprend, lui aussi, beaucoup de choses. Il y a également ma peluche Barbapapa de couleur jaune mais elle n’est pas intéressée par mes devoirs. Elle préfère se reposer sur mon pouf en tissu, couleur vache.
Maman m’aide à travailler et m’explique les règles de grammaire et d’orthographe lorsque je fais des erreurs. Je m’organise pour faire mes devoirs proprement et sérieusement.
Dans ma chambre, mon lit se trouve sur le côté droit. J’ai une belle couette avec des motifs roses. Du côté gauche se trouve mon bureau sur lequel je travaille.
J’ai une grande armoire où je range mes vêtements. Papa a peint une porte de cette armoire avec de la peinture aimantée. Ainsi, je peux faire tenir mes fiches avec des aimants. En ce moment, il y a les tables de multiplication. »

Et Margot :
« Pour travailler à la maison, je suis installée dans la salle à manger. Je suis avec ma mère et mon chien est couché à côté de moi. Je travaille sur l’ordinateur de maman. La télévision est éteinte. Ma grande sœur fait ses devoirs dans sa chambre. Pendant que je travaille, j’entends mon chien ronfler.
Je travaille comme à l’école, je fais mes exercices toute seule et je suis sérieuse. Je fais une petite pause pour aller dans le jardin jouer ou promener mon chien, Otcho. »

A Lauryne :
« Je suis installée sur une chaise confortable autour de ma grande table de salon où il n’y a aucun bruit. Je remarque la place du silence et de la concentration qui règne autour de moi. La lumière qui m’éclaire provient des fenêtres. Devant moi se trouve une de mes sœurs qui, elle aussi, fait ses devoirs et, à ma gauche, se trouve mon autre sœur qui travaille. Mon père est à côté de moi si j’ai besoin d’aide. Un ordinateur est à ma disposition pour que je puisse recopier cette rédaction, mais il y aussi mes quelques affaires d’école comme ma trousse et ma règle. A côté de moi se trouvent aussi les vingt exercices que ma sœur m’a imprimés hier pour que je fasse des exercices (Meci !). Je suis contente car dans aucun de mes exercices, je n’ai eu en dessous de quinze sur vingt donc je suis heureuse. Même si en ce moment rôde la peur di Covid 19, je garde espoir que la situation s’améliore. »

et toi Nour ?
« Depuis lundi 16 mars, je suis à la maison entourée de mes trois sœurs et mes parents. Je travaille dans ma chambre et parfois je demande de l’aide pour les choses que je ne comprends pas. C’est plus souvent ma maman et ma grande sœur qui m’aident. Lorsque j’ai fini de travailler, je vais jouer avec mes deux petites sœurs et je leur fais classe avec des activités que maman leur a imprimées pour qu’elles ne s’ennuient pas. Les journées sont longues car nous finissons vite par tourner en rond car nous ne pouvons pas sortir faire des activités à l’extérieur pour ne pas tomber malades. Je travaille dans ma chambre sur mon bureau confortablement sur ma chaise. »

Maxent nous raconte :
« Je suis installé sur une chaise et une table avec mes voisins. Ma voisine travaille sur un ordinateur. Je suis à Lay-Saint-Christophe. Il y a un jardin de vingt mille mètres carrés et beaucoup de fleurs y poussent. La maison où je travaille a deux étages. La table sur laquelle je travaille est en bois, une orchidée y est posé. Une cheminée est suspendue. Je travaille sur un tapis en fausse herbe. Sur ma droite se trouvent quatre grandes baies vitrées. Sur la terrasse, on trouve un télescope. Je peux jouer au flipper et des chiens se trouvent dans la véranda. Des poules sont dans le jardin. Mes parents travaillent sur deux grands bureaux positionnés à côté d’une bibliothèque. »

Annabelle poursuit :
« Je suis installé dans un petit coin du salon où il y a un ordinateur, ma trousse, un téléphone, des livres, des bonbons pour me donner la pêche et mes béquilles. »

Charlotte nous dit :
« Je travaille sur un bureau peint en blanc sur lequel il y a ma trousse, mon cahier et un ordinateur pour faire mes exercices. Je suis assise sur une chaise pas très confortable et mon bureau penche un peu mais mon environnement est très agréable car mon père est à côté de moi près de mon bureau pour vérifier ce que je fais. Il y a mon chat qui me regarde attentivement pour que je m’occupe de lui. Tout le monde fait en sorte que je travaille comme il faut et que je me concentre. »

Théo :
« Cette semaine à cause du COVID-19 , ma sœur et moi ne sommes pas allés à l’école. Je suis resté à la maison avec ma maman, ma grande sœur, ma petite sœur car nous ne pouvons pas sortir . Il y a la télévision que je suis tenté d’allumer. C’est différent de l’école car je ne vois pas mes amis et c’est bizarre.
Je travaille quand même sur l’ordinateur pour faire les devoirs que Monsieur LEMAIRE et Madame ESTOURNET nous ont donnés. »

Et Maurine continue :
« Je travaille sur une grande table, dans la salle à manger, une pièce lumineuse. Ma sœur y travaille aussi. Il y a un poêle à granulés allumé. C’est une pièce, agréable avec des meubles en bois.
Maman fait du télétravail à côté de moi et ma sœur.
De neuf heures à onze heures tous les jours je travaille. »

A Guillemette :
« Mon environnement de travail, c’est ma nouvelle chambre, petite mais agréable.
Soit je suis toute seule, soit un membre de ma famille, souvent ma maman, me dicte par exemple une dictée de brevet choisie par hasard sur internet et cela fait enrager et rire mes frères, moi aussi d’ailleurs, parce que je ne fais pas beaucoup d’erreurs ! Mon papa me prépare des opérations aussi. J’ai commencé un nouveau livre : « Les enquêtes d’Emily EVANS ». Je fais des jeux éducatifs, souvent de logique, sur l’ordinateur parce que j’aime bien apprendre en m’amusant.
Je m’installe devant une petite coiffeuse qui me sert de bureau en attendant un vrai. C’est assez confortable et j’arrive bien à me concentrer. »

A Anaëlle :
« Je ne suis pas allée à l’école à cause du coronavirus.
Je suis à la maison avec ma grande sœur, mon frère et ma maman. Je fais mes devoirs sur la table de la salle à manger avec la télé éteinte .C’est dur de ne pas pouvoir l’allumer. Mon papa, lui, ; travaille. J’ai hâte que ce virus se termine pour retrouver mes amies Mais heureusement, après mes devoirs, je peux jouer avec mon frère et ma sœur à des jeux de société sur la terrasse. Je trouve que le temps ne passe pas très vite. »

Liliy-Rose nous confie :
« Je suis installée sur mon bureau. Je travaille seule mais, si j’ai besoin d’aide pour quelque chose que je ne comprends pas ou si je n’y arrive pas, je demande de l’aide à mes parents. Sur mon bureau, j’ai une trousse, une règle, ma pochette et l’ordinateur sur le site internet. A côté de moi, j’ai un meuble à tiroirs avec des cahiers de brouillon sur lesquels je peux m’entrainer au calcul. Plus loin, il y a des commodes avec des accessoires, un lit, une armoire et un calendrier en face de moi. »

Léa :
« Pour faire mes devoirs, je suis installés dans ma chambre sur mon bureau. Quelques fois, je travaille aussi dans la salle à manger. Par les vitres, je vois la nature et surtout, j’entends le chant des oiseaux. Quand j’ai terminé mon travail, maman me rejoint pour m’aider à corriger. Je suis entourée de ma sœur, mon beau-père et mon chien. Voilà, je suis dans mon environnement entourée de gens. »

Et Guillaume de poursuivre :
« Je suis installé à table, dans la salle à manger, avec mon cahier et ma trousse devant moi. Je travaille avec ma maman et mon papa quand il n’est pas au travail. Autour de moi, sont présents mes deux frères, très bruyants, et ma sœur, qui étudie également.
Le matin, j’allume le feu avec mon père. Avant de travailler, je nettoie la table.
C’est parfois difficile de travailler avec du bruit comme ça, je préférerais presque être à l’école. »

Louka :
« Je fais mes devoirs dans le salon, il n’est pas très grand. Il y a la table, le canapé, la télévision, des meubles. Mon frère et moi travaillons sur la table et notre maman nous aide avec l’ordinateur. Parfois, nous devons imprimer des feuilles. Nous avons une chatte qui s’appelle Nymphéa. Parfois, elle vient m’embêter en s’allongeant sur mes feuilles et en jouant avec mes stylos. »

Maxime raconte :
« Confortablement installé sur la table du salon, sans aucun bruit et aucune distraction je fais mes devoirs avec mon papa et son ordinateur portable.
Pour les horaires ce n’est pas évident, elles ne sont pas fixes car mes 2 parents travaillent au CHRU et sont très sollicités avec le coronavirus.
Sur ma gauche j’ai une grande baie vitrée que je regarde pour réfléchir avec une magnifique vue d’arbre ou je peux ressentir la chaleur du soleil, mais parfois cela me donne envie de sortir.
Il y aussi la télévision qui me fait un clin d’œil mais interdiction de l’allumer pour que je puisse rester concentré, il est déjà très difficile pour nous les enfants de rester confinés.
Mon divertissement est mon chien qui montre parfois le bout de son nez ! Il m’amuse.
Voilà mon environnement de travail à la maison. C’est dur parfois de se lever. Même si j’ai de bonnes conditions de travail, je préfère aller à l’école. »

Et Jeanne :
« Je travaille sur le bureau de mon papa. Cancun, mon chat, dort dans le canapé comme d’habitude. J’ai une vue sur mon jardin, je pense à ceux qui n’en n’ont pas et pour qui ces jours vont être très longs.
Pour s’occuper, avec mon papa, avons fait un but de foot. Nous jardinons, nous jouons à la console...
Souvent, quand j’ai fini de travailler je vais jouer dans le jardin où il y a déjà 3 poules : Bonémine, Falbala et Roussotte sans oublier le coq Assurancetourix. Il s’appelle comme le barde dans Astérix et Obélix qui chante toujours faux.
Il y a aussi ma grand-mère qui jardine.
Entre les devoirs et les temps où je joue dehors, mes journées passent rapidement ! Mais j’ai quand même hâte que nous arrêtions le virus. »


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
JB Vatelot (académie de Nancy-Metz )
Directeur de publication : David Ridel