JB Vatelot
Site de l'académie de Nancy-Metz

Accueil > Parutions de l’ancien site > COLLEGE > Archives > Joseph le sauveur

Un jour un conte...

Joseph le sauveur

mardi 13 mai 2003

Il était une fois un jeune garçon qui s’appelait Joseph, que tout le monde surnommait Jo, et surtout, Monsieur bêtise parce qu’il ne faisait que des... bêtises, justement. Il vivait avec ses parents et avait une soeur et un frère. La soeur s’appelait Amélie et son frère Nathan. Joseph aimait à la folie une fille, mais, manque de chance, c’était la fille du Roi, et comme il ne faisait que
des bêtises, le Roi ne voulait pas de lui. Pauvre Jo ! Comment allait-il faire ?

Un jour, Joseph se disputa avec ses parents, il partit alors de la maison et alla au château pour guetter du haut d’un arbre la fille du roi qu’il aimait tant. Arrivé
à la cime, il n’en crut pas ses yeux : on voyait des flammes géantes qui sortaient de la toiture et des fenêtres !
Tout affolé, paniqué mais sûr qu’il fallait agir, il entra dans la cour du château et il vit tout le monde dehors qui regardait à la fenêtre de la fille du Roi. Elle était prise au piège, encerclée par les flammes qui lui léchaient déjà les pieds avec délice.

Son sang ne fit qu’un tour, il courut jusqu’à elle et la libéra du feu destructeur, il sortit de la chambre qui commençait à s’écrouler. Il cogna bien une fois ou deux la tête de la princesse dans quelques murs, mais, après tout, ce n’est pas si facile de descendre un escalier en colimaçon avec une jeune fille dans les bras. Essayez donc pour voir !

Le Roi, fou de joie, dit :

"Tu as sauvé ma fille, je décide alors que tu peux
te marier avec elle. Mais d’abord il faut réparer tous
les dégats commis par l’incendie".
Et ils se mirent au travail pour tout réparer, il leur fallut trois mois pour refaire toute la partie qui était brûlée. Joseph travailla avec ardeur, malgré quelques coups de marteau sur les doigts d’un charpentier, et une pierre de quarante kilos qu’il poussa malencontreusement du haut d’une tour sur le crâne d’une sentinelle qui se trouvait là. Il est bien difficile de ne blesser personne quand on travaille beaucoup !

Après avoir fini, le père déclara :

"Allons préparer votre mariage ". Ils préparèrent donc le fastueux mariage. Le père s’occupa des invités et les valets du château firent la cuisine. Cinq mois après l’incendie qui avait changé sa vie, le mariage de Joseph et de Béatrice (car tel était son nom) commença. Tous les invités étaient présents, ils allèrent à l’église où Jo ne trouva rien de mieux à faire que de brûler sa belle tenue avec le cierge énorme qu’il tenait en main. Ils firent ensuite la fête toute la nuit. Tout le monde était très joyeux. Le lendemain, quand les jeunes mariés se réveillèrent, ils nettoyèrent tout
le château avec les autres, parce que, tout de même, on ne le mentionne jamais dans les vrais contes. Et le jeune couple eut six beaux enfants, tous plus maladroits les uns que les autres...


3 Messages

| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
JB Vatelot (académie de Nancy-Metz )
Directeur de publication : David Ridel