JB Vatelot
Site de l'académie de Nancy-Metz

Accueil > Parutions de l’ancien site > COLLEGE > Archives > Les 5ème à Paris : paroles d’élèves

Voyage en Arts et Culture...

Les 5ème à Paris : paroles d’élèves

samedi 30 juin 2012

Les élèves de 5e Arts et Culture nous racontent les meilleurs moments (voire les plus anecdotiques) de leur épatant voyage à Paris, du 23 au 25 mai derniers. Bain culturel omniprésent, ambiance de voyage scolaire et morceaux choisis... La parole est à vous !

Kévin

Après la visite, les professeurs nous ont laissé quartier libre chez Apple. J’ai vu différents téléphones que j’admire. J’ai essayé la tablette tactile de mes rêves les plus fous. J’ai essayé un jeu d’aviation et après j’ai regardé les coques pour les téléphones. On aurait dit le temple du dieu téléphonique. Comme dit la marque du magasin, cette boutique est à croquer...

Nous avons fait une croisière en bateau-mouche. Pendant la croisière, j’ai remarqué que les touristes asiatiques nous photographiaient (je sais que j’ai la classe mais tout de même, il ne faut pas exagérer) et je n’ai pas trop aimé. J’ai vu aussi plein de monuments. On a un autre point de vue quand on n’est pas en face des monuments. Au bout d’un moment, le bateau s’est arrêté. Je pensai que ça ferait comme le Titanic (mais ce n’est pas arrivé). En passant sous un pont, un évènement inattendu se produisit sur Mme Ridel (je ne rentre pas dans les détails) mais franchement, je ne voudrais pas être à sa place. C’était une croisière sympathique. J’ai adoré.

Marie

Nous avons mangé devant le Musée du Louvre, c’était juste un rêve, MAGNIFIQUE, le paysage extraordinaire. On voyait au loin la Tour Eiffel. On a vu La Joconde, il y avait beaucoup de monde mais j’ai réussi à la prendre en photo. J’ai vu aussi le tableau "Les Noces de Cana" que j’ai trouvé immense et très beau. J’ai trouvé que l’artiste était très patient et qu’il avait du courage car moi-même je ne l’aurais pas fait. J’ai bien aimé les sculptures mais j’ai préféré les tableaux. J’ai été ébahie par cet endroit car je me suis dit que j’étais dans des endroits qui valaient cher.

Victoria

Quand le bus nous a déposés au Fiap (notre centre d’hébergement) nous avons pris nos sacs et nous sommes rentrés dans l’auberge. Quand je suis rentrée j’étais… émerveillée, comme si on était dans un palais de luxe. L’auberge était super grande et très jolie, bien éclairée et bien meublée !!

Quand j’ai su qu’on allait voir une pièce de théâtre, je n’étais pas très enthousiaste car je n’ai pas l’habitude d’aller au théâtre. Nous nous sommes installés et dès que la pièce a commencé il y avait un passage où tout le monde a ri, tout de suite j’ai changé d’avis. Pendant toute la pièce j’ai rigolé, je me suis bien amusée avec les autres. Si on me demandait de revoir cette pièce je ne dirais pas non. La pièce s’appelait « Les Fourberies de Scapin  » ; l’acteur qui jouait Scapin a très bien joué, c’est même grâce à lui que j’ai bien rigolé.

Mikaël

Les œuvres que j’ai préféré étaient plutôt de caractère religieux, comme Jésus et les deux meurtriers sur la croix. Mais il y a une œuvre pour laquelle j’ai été déçu : la statue de l’Hydre de Lerne n’était pas fantastique alors qu’une des têtes de ce monstre doit ressembler à ça :

Et ça ne devrait pas ressembler à ça :

Aujourd’hui nous avons visité un musée d’art moderne, dans lequel il y avait des peintures magnifiques. Ensuite nous avons vu une pièce (…) c’était vraiment marrant. (…) Nous avons fait une balade en bateaux-mouches. C’était vraiment super nous avons vu des bâtiments magnifiques, puis nous sommes allés manger au McDonald’s (c’était très bon forcément).

Lorsque nous regardions "Les Fourberies de Scapin", je me demandais combien de temps cela avait pris aux comédiens pour retenir leur texte. Cette pièce de théâtre est tout simplement hilarante, mais ce que j’ai préféré c’est l’énergie avec laquelle l’acteur qui joue Scapin arrivait à se sortir de toute mauvaise situation. C’était remarquable.

Méline

Nous sommes arrivés à midi à la capitale. Les immeubles étaient immenses. Sur l’un, Anne et moi avons dénombré 28 étages. (…) Le Fiap est un bâtiment magnifique où se mélangent les nationalités. Puis nous avons pris le métro. Il ne sentait pas la rose. (…) Je ne pourrai plus dire que je n’ai jamais vu Notre-Dame ou l’Assemblée nationale. (…) À 19h30 nous étions de nouveau à Toul. Retour à la réalité !

Fanny

Pour ceux qui n’avaient jamais pris le métro comme moi c’était une expérience, et pour ma part très concluante car là on se sent plus rapprochés (c’est vraiment le cas de le dire). Et il y a moins de barrières entre les professeurs et leurs élèves.

Dans certaines pièces du Louvre il y a des tableaux comme la Joconde de Léonard de Vinci. Un petit tableau sur un grand mur qui nous regarde de tous les côtés (pas de quoi en faire des tonnes). (…) Mais sans oublier ma sculpture préférée, Psyché ranimée par le baiser de l’amour : une sculpture qui dégage beaucoup de passion.

En route pour le théâtre, nous passons devant quelques magasins… et le Moulin Rouge. Là nous sommes obligés de demander aux garçons de fermer la bouche car leurs langues touchent par terre (on se demande bien pourquoi ?).

C’est tellement beau toutes ces boutiques qui nous appellent comme Zara, Ikks, etc. (mais leurs prix sont très beaux aussi) Quand je pense que les garçons disent que les filles mettent du temps dans les boutiques, et qu’il leur faut une heure pour un magasin de voitures... c’est exagéré !

Nous sommes tous là et il fait très chaud. Mme Ridel décide de boire et sort une bouteille de son sac. Au même instant, Mme Pauget lui dit quelque chose de marrant. Et là Mme Ridel RECRACHE TOUT !! Moi qui étais sur son chemin (malheureusement) ai eu le droit d’en avoir sur mes chaussures. Moralité : il ne faut pas être à côté de Mme Ridel quand elle boit et rigole en même temps.

Conclusion : PARIS EST LA VILLE DES FOLIES !

Anne

(…) Nous aperçûmes le grand air parisien, avec ses usines (oh non, de la pollution !) et sa circulation très déroutante. Je vis tous ces yeux ébahis d’admiration pour cette ville pour la plupart inconnue. Des immeubles d’une trentaine d’étages, des bouchons à perte de vue. C’est tout nouveau pour moi cette grande ville remplie d’inconnus. Alors que je suis habituée à être dans des endroits calmes et paisibles comme cette ville que nous aimons tous, Toul.

Ça y est c’est la fin de notre voyage (oh non j’aurais préféré rester une semaine, c’est trop court), il faut rentrer dans notre chère petite ville de Toul, je sais, c’est cruel mais on ne peut pas rester. Dans le bus on en a profité, on chante, on raconte des blagues, on rigole, c’est l’un des meilleurs moments passés que je n’oublierai jamais.

...ça vous a plus, alors n’hésitez pas à jeter un coup d’oeil dans le rétrovisuer en effectuant un Petit retour sur le voyage des Cinquièmes Art et Culture de l’an dernier à travers quelques photos choisies...

Portfolio


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
JB Vatelot (académie de Nancy-Metz )
Directeur de publication : David Ridel