JB Vatelot
Site de l'académie de Nancy-Metz

Accueil > Parutions de l’ancien site > LYCEE GENERAL ET TECHNOLOGIQUE > Archives > Les progrès de la technique moderne au service de l’éducation (...)

Option Cinéma-audiovisuel

Les progrès de la technique moderne au service de l’éducation artistique

mercredi 14 mars 2012 par Emilien Martin

Vous connaissez peut-être la salle 14 du collège-lycée, et son arrière-boutique riquiqui où sont entreposés caméras, pieds, ordinateurs et affiches de cinéma. En effet depuis l’année dernière, ce local a été reconverti en débarras, studio de montage et d’enregistrement de l’option Cinéma-Audiovisuel. Malheureusement, ce vaste placard dispose d’une superbe réverbération qui donne un timbre gothique (souvent inopportun) aux commentaires vocaux des documentaires réalisés par les élèves. D’où l’idée d’installer des équipements d’insonorisation très coûteux sur tous les murs de la pièce, idée que le ministre du budget a trouvée très intéressante mais sans plus.

Alors il a fallu ingéniositer. À défaut d’insonoriser toute la pièce, on pourrait se contenter d’un carton ! L’élève pourrait s’y loger le temps d’enregistrer sa voix dans de bonnes conditions (techniques ! Pour le confort on verra plus tard.) Quant au revêtement ? Qui n’a pas dans son entourage un malicieux bricoleur qui a tapissé son garage de boîtes d’œufs pour y écouter ou enregistrer de la musique de sauvage tranquillement et sans déranger ses voisins ? Les alvéoles cartonnées destinées à protéger le transport des œufs ont en effet sur les ondes sonores l’effet d’un canapé confortable lorsque vous passez à côté de lui en fin de journée : vous pouvez être sûr de tomber dedans sans pouvoir vous en relever.

Tout d’abord, une grosse commande d’ordinateurs a été l’occasion de récupérer un énorme carton propre à devenir le support de notre « piège à sons ». Ensuite, il faut savoir que le lieu privilégié de la collecte de boîtes d’œufs en grand nombre est… les boulangeries ! Les boulangers et pâtissiers consomment en effet un grand nombre d’œufs chaque jour et jettent les emballages sans se douter de leur valeur. Après avoir drainé la production d’une dizaine de boulangeries touloises, votre serviteur s’est rendu maître d’une trentaine de supports pour 30 œufs, ainsi que quelques boîtes issues de la grande distribution, rassemblées par les élèves de l’option.

Et le travail a pu commencer…
(vous êtes prié de lancer une musique épique pour accompagner le visionnage de ces photos)

JPEG - 28.2 ko
JPEG - 33.3 ko
JPEG - 42.9 ko
JPEG - 31.8 ko

… Trois tubes de colle liquide ont dû être sacrifiés dans l’entreprise…

JPEG - 32.7 ko

Cet article leur est dédié.

JPEG - 34.5 ko
JPEG - 27 ko
JPEG - 39.5 ko
JPEG - 45 ko

La salle des profs étant un lieu qui grouille naturellement de curieux, répondre vingt fois à la même question m’a amené à rédiger une réponse-type que j’ai collée sur l’objet de toutes les intrigues. (Mais une fois l’ouvrage terminé, il a bien fallu mettre à jour l’information)

JPEG - 30 ko

Une fois terminé, voilà à quoi ça ressemble (élève non fourni) :

JPEG - 31 ko
JPEG - 29.3 ko

Pour vous faire une idée du résultat, voici un enregistrement du même texte sans puis avec carton :

MP3 - 423.4 ko

On remarque que la cabine téléphonique insonorisée artisanale supprime l’écho, ce qui s’avérera très utile pour les prochains enregistrements de voix dans le cadre de l’option.


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
JB Vatelot (académie de Nancy-Metz )
Directeur de publication : David Ridel