JB Vatelot
Site de l'académie de Nancy-Metz

Accueil > Parutions de l’ancien site > COLLEGE > Les Projets > Projet des 3e Europe : L’art nouveau en Europe

Projet des 3e Europe : L’art nouveau en Europe

vendredi 9 septembre 2011 par Emilien Martin

Créé en 2011, le projet « L’art nouveau en Europe » emmène les élèves de 3e Europe à la découverte d’un patrimoine artistique international.

Ce projet au carrefour de la culture européenne, de l’art et de la botanique (les motifs végétaux sont omniprésents dans l’art nouveau) commence par la réalisation d’une fiche technique sur chaque pays européen, suivie par une recherche documentaire sur l’art nouveau : de quoi s’agit-il ? La plupart des élèves n’en ont jamais entendu parler, et le projet sera une totale découverte pour eux. Certains ne sont même jamais entrés dans un musée…

Du niveau international, les élèves passent au niveau local : répartis en cinq groupes, ils analysent documents à l’appui cinq itinéraires de visite de Nancy (le patrimoine art nouveau toulois étant trop peu conséquent pour y concentrer le projet). Lors d’une sortie sur place, chaque groupe se responsabilise et s’élance dans une course d’orientation urbaine, à la poursuite des édifices étudiés sur le papier. Chacun réalise à cette occasion un carnet de croquis et de descriptions sur lequel pourra ensuite s’appuyer le travail. « Donner une dimension pratique au projet, après une première approche théorique, est important pour intéresser les gamins, » déclare Clotilde Diligent, enseignante de SVT créatrice du projet.

Selon les années, on profitera des expositions organisées dans la région sur l’art nouveau : en 2011, les élèves pourront peut-être profiter d’une exposition exceptionnelle sur Jacques Grüber dans l’Ensemble Poirel à Nancy. Une sortie au Jardin botanique permet également de faire le lien avec les formes florales remarquées dans les œuvres.


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
JB Vatelot (académie de Nancy-Metz )
Directeur de publication : David Ridel