JB Vatelot
Site de l'académie de Nancy-Metz

Accueil > Parutions de l’ancien site > COLLEGE > Les Projets > Projet 5e Europe : Edith Stein et Jean-Baptiste Vatelot sont sur un (...)

Projet 5e Europe : Edith Stein et Jean-Baptiste Vatelot sont sur un bateau

vendredi 9 septembre 2011 par Emilien Martin

Depuis 2006, un programme d’échange lie l’ensemble scolaire Jean-Baptiste Vatelot de Toul au Edith-Stein-Gymnasium, collège de filles de Munich : grâce à celui-ci, la classe de 5e Europe a tous les ans la possibilité de rencontrer des élèves allemandes issues de plusieurs classes de Septième, le niveau équivalent en Allemagne. Si du côté français, le groupe est limité à une classe, outre-Rhin pas moins d’une centaine d’élèves souhaitent chaque année participer à l’échange, ce qui fait que nos petits français sont très demandés !

Le projet débute par la mise en relation des élèves par couples de correspondants, qui échangent alors courriels et cartes postales, s’appréhendent, se trouvent des points communs. En parallèle, les élèves découvrent l’Allemagne et la Bavière sur le plan théorique, au travers de leur géographie, de leur culture. À partir de leurs recherches, ils réalisent des panneaux qu’ils exposeront lors de la journée « portes ouvertes » en mars. Pour s’entraîner à la pratique de la langue au quotidien, ils rédigent des répertoires d’expressions courantes pouvant leur être utiles durant le séjour, et inventent au travers de petits sketches des situations de la vie quotidienne. Par exemple le partage d’un repas dans une famille allemande…

Munich, histoire d’un aller…

La première phase pratique du projet se trouve évidemment dans le voyage d’une semaine à Munich : on y effectuera des visites culturelles (parfois en compagnie des allemandes) telles qu’un tour de la ville, le siège de BMW ou le Château de Neuschwanstein (inspiration de celui de la Belle au bois dormant de Disney). Les soirs et les week-ends, les élèves se retrouvent avec la famille de leur correspondante, occasion par exemple d’arpenter les rues de Munich et ses dizaines de marchés de Noël. Durant le séjour, on leur demande de tenir un journal de bord : visites, découvertes, impressions, éléments de vie quotidienne…

Au retour, il s’agira de compléter, illustrer, finaliser le journal de bord en vue de son exploitation pédagogique : que retire-t-on de ce voyage, qu’a-t-on appris, quelles sont les expériences marquantes ? « Ça leur ouvre l’esprit, vante Isabelle Diss, enseignante de français encadrant le projet en 2011-2012 ; l’Allemagne a beau être proche géographiquement, ça n’est pas le même rythme de vie, les mêmes habitudes. Bien souvent, il s’agit de leur premier voyage sans leurs parents, donc la pression est grande ! Mais la plupart du temps ils peuvent s’aider de l’anglais pour communiquer dans les familles. »

…et retour

Les élèves doivent ensuite s’atteler à un nouveau chantier : préparer la venue des allemandes au printemps, et faire honneur à l’accueil qu’ils ont reçu à Munich ! Travailler sur l’accueil dans les familles, organiser les visites en groupe, prendre conscience des facteurs pratiques et financiers qui limitent leur ambition… Après le départ des correspondantes (et la très attendue boom à part des parents), on se livre à une synthèse en groupe de l’expérience de toute l’année, qui se poursuivra parfois, pour certains, par de nouvelles rencontres transfrontalières pendant les vacances scolaires.


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
JB Vatelot (académie de Nancy-Metz )
Directeur de publication : David Ridel