JB Vatelot
Site de l'académie de Nancy-Metz

Accueil > Parutions de l’ancien site > COLLEGE > Archives > Dis, c’est comment la rentrée ?

Paroles d’élèves...

Dis, c’est comment la rentrée ?

mardi 13 septembre 2011

Finies les vacances ! C’est la rentrée depuis peu et il faut reprendre le chemin du collège, retrouver nos marques et le rythme scolaire qui fait notre quotidien. Marine, en classe de Sixième Europe, nous livre avec sincérité et spontanéité son témoignage sur sa nouvelle rentrée au collège... Coup d’envoi de l’année donc et bienvenue à tous nos élèves de Sixième qui se reconnaîtront au passage dans ces quelques lignes...

Je m’appelle Marine et cette année, j’entre au collège, en classe de Sixième. Une vie de collégienne est une vie différente de celle de l’école primaire. On entre dans le monde des adolescents, le monde des grands comme on dit. Quand on est au primaire, on est les « tout-grands » mais quand on arrive au collège, on est les « tout-petits ».

Mon collège est un établissement privé situé au centre-ville de Toul. Mon premier jour était super, j’ai découvert mes professeurs : ils sont géniaux ! J’ai partagé cette journée inoubliable avec mes meilleures amies.
La vie au collège, c’est comme ça. On a largement plus de devoirs, on a des retenues (seulement si on fait les andouilles !) ce que je n’ai vraiment pas envie de connaître.Ma professeure principale est plutôt sympathique. Je suis en section Europe, une section sur les langues. Nous apprenons à la fois l’anglais et l’allemand en Sixième.

Je pense que quand on est au collège, on a envie de changer de personne, d’être quelqu’un d’autre, on veut être plus grand, on veut plus se concentrer et encore mieux travailler ! On ne peut plus jouer au loup, à touche-touche ou cache-cache, c’est fini le primaire ! Maintenant on papote entre copines, on se raconte nos vacances. Pour le début du collège on n’a pas trop de devoirs, il faut surtout couvrir les livres, faire des pages de présentations ou apprendre des anciennes leçons. Après, forcément, ça va être plus dur mais les enseignants nous laissent quinze jours pour nous adapter.
Mais ce n’est pas une raison pour faire les andouilles parce que ça peut être noté sur le bulletin. Et moi j’ai envie d’avoir les félicitations ! Comme tous les autres élèves, je pense ….

Pour être franche, j’adore l’école, mais aussi les vacances. Mais l’école est un lieu important : les enseignants nous aident à progresser, à devenir quelqu’un ! Et je les remercie car je n’ai pas envie d’être sans métier plus tard, mais il n’y a pas que les enseignants qui nous soutiennent, il y a aussi nos parents et notre famille. C’est à l’école que se joue notre avenir, pensez-y !

Par Marine E., classe de Sixième Europe, année scolaire 2011-2012


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
JB Vatelot (académie de Nancy-Metz )
Directeur de publication : David Ridel