JB Vatelot
Site de l'académie de Nancy-Metz

Accueil > Parutions de l’ancien site > COLLEGE > Archives > Découverte de la ville de Toul

Découverte de la ville de Toul

Leurs impressions...

vendredi 2 janvier 2009

Le mardi 25 novembre de 10h00 à 12h00, la classe de 3°DP6 de l’etablissement Jean Batiste Vatelot s’est rendue au centre ville de Toul à la rencontre des commerces. Munis d’un crayon, d’un tableau de recueil d’informations et de leur plus beau sourire, en petit groupe, les élèves ont questionné une partie des commerçants sur leur activité, leur nombre de salariés, leur date de création, leur chiffre d’affaires...Voilà ce qu’ils en ont pensé...

Le point de vue de Brian et Aymerick :

On découvre que beaucoup d’entreprises sont vraiment anciennes, par exemple la pharmacie Gambetta qui a était crée en 1919 ou encore la bijouterie Galland en 1925.
Et la plus ancienne, la boulangerie Guillaume depuis 1900.
On a été surpris aussi du nombre important d’employés dans de si petites entreprises, telles que Roc’ Ecler qui contient 43 employés ou encore le laboratoire Thouvenin avec ses 30 employés.

Le point de vue de Cheyenne,Angeline,Séma :

Un jour, les troisièmes DP6 sortaient pour une heure en ville pour découvrir le
Monde du travail …Cheyenne, Sema, Angeline étaient un groupe faisant parti des troisièmes DP6. Elles partirent à la recherche des réponses à leurs questions !!!!
Elles demandèrent à plusieurs entreprises les questions suivantes :
- Le nom de l’établissement, l’activité qui pratiquaient, la date de création de l’entreprise
, Le nombre de salariés. Le chiffre d’affaire (Mais la majorité ne voulait pas nous le donner
« Ils disaient souvent sa ne vous regarde pas …. ». Elles ont vraiment bien aimé et elles espèrent en refaire d’autres ! Elles avaient eu l’impression d’être indépendantes
 !

Le point de vue de jonathan et vincent :

On a pu apprendre qu’une administration ne gagne pas de chiffre d’affaires.
Le tableau de recueil d’informations ne comprend que le centre ville de toul.
On a remarqué qu’il y a deux assurances AXA dans le centre ville.
Il y a plusieurs entreprises qui ont été construites en 2008. Par exemple, La licorne qui est un bar, AXA Assurances, Sas blandeau, une boulangerie ou encore Le soleil d’Or.
Il faut préciser qu’il y a aussi plusieurs entreprises qui ne sont pas construites à la date donnée : c’est la date de la reprise. Enfin, il y a seulement un hôtel dans le centre ville.

Le point de vue de valentin et alix :

Nous avons appris que les gens pouvaient être agréables au travail, surtout quand nous sommes polis avec eux. Mais il arrive que les commerçants soient désagréables et parfois (mais rarement) qu’ils soient vulgaires. Ils aiment parler de leur travail, s’ils s’aperçoivent que l’on est intéressé. C’est une assez bonne expérience de recevoir des réponses des professionnels, car nous ne pouvons pas demander meilleures aides dans un domaine spécifique.

Le point de vue de léonie,taniaet cyntia :

Cette sortie nous a beaucoup plus. Nous avons appris de nombreuses choses sur les entreprises telles que le nom de l’établissement, la nature de l’activité, la date de création, le nombre de salariés, par contre le chiffre d’affaire n’a pas été beaucoup communiqué. Cette sortie nous a changés de l’école, on a changé d’air. Nous avons aussi remarqué qu’il y a énormément de coiffeurs (Saint Algue, Hélène coiffure, Duo coiff…), d’opticiens (la française de l’optique, Atol, Krys…) et des boutiques de prêt-à-porter (Cache Cache, Camaïeu, Lilou boutik) côte à côte.

Le point de vue de pierre et de raphael :

Les élèves de 3eme DP6 partent en sortie le mardi 25 novembre 2008 pour faire une sortie pour avoir des renseignements sur le monde du travail.
Pour Raphaël et Pierre, la sortie était bien, on a apprécié, notamment le fait d être libre pour entrer dans les magasins. Il y a des commerçants qui n ont pas été sympathiques, comme « Photo Pierre ». C’était une matinée agréable.
Quasiment tous les commerçants n’ont pas donné leurs chiffres d’affaire.
On a trouvé qu’il y avait beaucoup de prêt-à-porter. On a apprécié le fait d’être libre pour entrer dans les magasins.

Le point de vue de jesse et wilfrid :

Nous avons trouvés cela super intéressant, car déjà nous avions une certaine liberté, puis personnellement nous avons essayé d’employer un langage plus que correct, mais pas tout à fait soutenu, que le monde du travail demande. Certaines personnes étaient peu agréables. Il faut quand même les respecter, parce qu’il y a beaucoup de personnes sympatiques dans le monde du travail.

Pour revenir sur les personnes qui travaillent dans les établissements, parfois, il faudrait qu’on connaisse leur lieu de travail parfaitement ce qui les amène presque à nous prendre pour des incultes. Ils devraient éviter de nous prendre de haut et rester plus humble. C’est dans ces moments qu’on doit prendre sur soi. De toute façon pour avancer, on se doit d’être calme et de les respecter même s’ils ne nous respectent pas.


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
JB Vatelot (académie de Nancy-Metz )
Directeur de publication : David Ridel